Devenir parent, c’est se concentrer sur le bien-être de ses enfants.  Qu’il s’agisse de leurs premiers pas ou de leur premier jour d’école, les parents veillent chaque jour au bon développement de leurs enfants. Préparer leur avenir est la première des préoccupations. C’est aussi une des priorités de Wüstenrot de les accompagner dans les premières fondations de leur avenir. Car un jour, ils partiront, ils auront envie de poursuivre leurs études, s’installer et posséder leur propre logement. C’est maintenant qu’il faut leur donner la possibilité et la garantie que tout cela sera possible en leur ouvrant un compte épargne-logement.

De récents sondages auprès d’enfants et d’adolescents ont mis en évidence que l’épargne est de nouveau en vogue, que ce soit pour une acquisition particulière ou pour un bien immobilier. Ainsi, le vieux dicton de nos grands parents « Il faut garder une poire pour la soif » prend tout son sens : disposer d’un compte épargne-logement dès son plus jeune âge permet d’investir en temps voulu dans son propre chez soi, ce qui reste pour les jeunes et les jeunes couples un objectif primordial. On peut profiter sereinement de son bien dès le premier jour de l’aménagement, et celui-ci est rentabilisé plus tôt et laisse présager une retraite à l’abri de loyers continus. Ce qui permet de doubler ses chances : jouir de cette liberté et assurer son avenir.

Avec l’épargne-logement, les parents posent les jalons pour le premier logement ou une bonne formation de leur enfant. Donc cette épargne ne se limite pas qu’au logement, elle peut également être utilisée pour les études universitaires et l’entrée sur le marché du travail. Par contre, il faut y penser à temps. Peu importe qu’il s’agisse de faire des études, d’entrer dans une école professionnelle ou de suivre une formation continue, la qualité de la formation joue un rôle décisif dans la recherche d’emploi. Mais tout ceci n’est pas sans conséquences. Selon les estimations de l’Institut pour l’économie allemande, le coût d’une formation universitaire représente environ 50.000 euros. Sans compter que le coût de la vie a augmenté en moyenne de 2,5% par an depuis les 10 dernières années. Il apparaît clairement que le jeune étudiant et ses parents devront faire face à des multiples frais.

Après la formation et l’acquisition d’un logement, il faut commencer à réfléchir à la prévoyance vieillesse. Après tout, les jeunes gens ont tout d’abord d’autres tâches à maîtriser que celle de la prévoyance vieillesse. Néanmoins, une assurance prévoyance doit être mise en place bien avant que l’enfant n’entame ses études ou qu’il n’achète sa maison. Pas besoin d’être millionnaire, pour permettre à ses enfants de bien démarrer dans la vie personnelle et professionnelle. En tant que parents responsables, il faut se concerter à temps pour choisir les moyens d’investir dans l’avenir de ses enfants. Le marché actuel offre plusieurs possibilités en matière d’épargne : assurance vie, emprunts, fonds de retraite, etc. Et si on dispose de  suffisamment d’argent, on peut faire un placement unique ou opter pour un plan d’épargne adapté.

Vous pouvez aussi opter pour un placement avec un haut rendement, en choisissant un compte rémunéré par des allocations familiales. Procédez au virement mensuel des allocations familiales sur le compte d’épargne-logement et Wüstenrot vous offre des intérêts intéressants. Les subventions de l’Etat pour l’épargne-logement permettent ainsi de se constituer au fil des années un beau capital. Avec ces différentes possibilités d’épargne, vous ferez le bon pas en direction de la prévoyance vieillesse.  Sans négliger que le compte d’épargne-logement pour enfants donne droit à un prêt avec un taux d’intérêt avantageux de 3,90%. Ceci est particulièrement intéressant si on décide de faire des études. Après tout, dans la majorité des villes étudiantes, des logements étudiants à prix avantageux sont rares. Il est souvent plus rentable d’acheter que de louer. Par contre, si cette option n’entre pas en ligne de compte pour votre enfant, l’avoir d’épargne suffit amplement pour financer le permis de conduire ainsi qu’une voiture.

L’exemple suivant montre comment l’épargne-logement permet de se constituer rapidement un capital :

En versant tous les mois les allocations familiales de 100 euros sur un compte d’épargne-logement pendant une durée d’épargne de 15 ans, il en découle, en cas de renonciation au prêt après attribution, un capital de 20.380 euros. Il est alors possible de demander un prêt d’environ 25.000 euros avec un taux avantageux de 3,90 % (variante tarifaire flexibilité / U). Soit les parents ou l’enfant lui-même peuvent être détenteur de ce compte. Ceci est très pratique pour les parents et avantageux pour les enfants. Mêmes les grands-parents peuvent ainsi contribuer au bonheur de leurs petits-enfants.

À côté des avantages fiscaux résultant de l’épargne-logement, l’Etat offre depuis peu une aide financière pour les nouveaux-nés.  Les petits-enfants, nés après le 2 décembre 2002, reçoivent sur demande une aide financière de 100 euros sur leur compte épargne-logement. Les parents peuvent obtenir de plus amples renseignements ainsi que les demandes nécessaires auprès de la Caisse d’épargne-logement Wüstenrot. Tout compte fait, c’est un bon début pour bien démarrer dans la vie et faire quelque chose de sensé pour son enfant. Toutefois, nous estimons que l’aide financière pour les nouveaux-nés aurait pu être un peu plus généreuse.